Lire ses 172 critiques, Suivre son activité Les acteurs secondaires sont moyens et mal exploités. Pour cette cinquième aventure James Bond est une nouvelle fois confronté au SPECTRE qui s’empare d’engins spatiaux avec l’aide d’un vaisseau spatiale qui « avale » l’engin US ou URSS dans l’espace, afin de provoquer un guerre entre URSS et Etats-Unis. Valider. Qui sommes-nous | Critique en 5 minutes chrono max par film ! Une gros balafre sur le visage et un tête démoniaque, le méchant à de la classe. Vidéos à découvrir. Troquant un bon scénario contre quelques séquences spectaculaires, ce cinquième numéro n’est pas le plus passionnant et s’avère donc le plus faible des segments de la période Sean Connery. Près d'un Français sur quatre ne se brosse pas les dents deux fois par jour. Cinquième film de la franchise James Bond, On ne vit que deux fois fut le champion des recettes de l'année 1967 en Angleterre, c'est une savoureuse aventure surgadgétisée qui expédie Bond au pays des geishas (le film étant presque exclusivement tourné au Japon), où il découvrira qu'ici, le bain des hommes passe avant celui des femmes, et que la vodka siamoise peut avoir un goût infect. Cinquième mission pour le célèbre agent secret de sa majesté, James Bond, alias 007. On regrette ici l’absence des visuels et autres affiches d’époque. Il est également desservi par des effets spéciaux qui semblent bâclés (on ne compte plus le nombre de transparences foireuses). Avec 149 abonnés Critique : Cinquième James Bond du nom, On ne vit que deux fois (1967) avait la lourde responsabilité de succéder à quatre petits bijoux du cinéma d’espionnage, devenus rapidement des classiques des années 60 tout en étant des succès publics colossaux, faisant de Sean Connery une star adulée dans le monde entier. On ne vit que deux fois troque l’ingéniosité du script contre une aventure spectaculaire qui peine à passionner de bout en bout. 8 abonnés Critique du film et test blu-ray de Virgile Dumez, https://cinedweller.com/wp-login.php?action=logout&redirect_to=https%3A%2F%2Fcinedweller.com%2F&_wpnonce=7031b73dc3. Mais rien n’y fait, Connery en a marre de Bond et ne compte pas revenir sur sa décision. Bond au pays des geishas. (Dommage que on le voit pas beaucoup vu de face). On ne vit que deux fois procède d’une évolution aussi logique que nécessaire, tout en se préservant de franchir la subtile limite séparant sa glorieuse réussite d’un ridicule consommé heureusement évité. Avec On ne vit que deux fois la saga James Bond s’agrandit une fois de plus avec cet épisode spectaculaire et démentiel, c’est le James Bond qui a bercé mon enfance. Et on le retrouve dans cette mission au Japon, très bonne idée dans ce James Bond de l’envoyé au Japon car on a le droit a de magnifique décors et puis ça change comme aspect et ambiance, c’est vraiment très appréciable et moi j’ai adore. Les sorties de la semaine du 20 septembre 1967, La vengeance est un plat qui se mange froid : la critique du film, Le corps et le fouet : la critique du film, Nastassja Kinski : Tess, Polanski et les années 80. 658 abonnés Ce 5ème opus de la saga culte " 007 James Bond " est un très bon James bond . Mission accomplie pour l’équipe d’On ne vit que deux fois! Lire ses 35 critiques, Suivre son activité On ne vit que deux fois. Accueil. Des longueurs insupportables, un scénario à dormir debout, un mauvais jeu d'acteur, des personnages vites oubliés et un héros complètement effacé. Il nous réserve tout de même quelques belles séquences dont un affrontement mano a mano entre Bond et un homme de main gigantesque dans un bureau high tech ou encore toute la partie finale dans le cratère qui dissimule la base de SPECTRE. Le souci en fait, c’est que You only live twice alterne de très bonnes séquences et de très mauvaises. Rien qu’en France, le film s’est classé quatrième de l’année 1967 avec 4 489 249 espions sur tout l’Hexagone. Colin Firth, Stanley Tucci, Sarah Woodward, Avec Difficile de fermer les yeux sur l’entraînement des ninjas du « Tigre Tanaka » et tout ce qui concerne la japonisation de Bond. Francis Scott Fitzgerald et Roald Dahl : deux noms qui font immédiatement battre le cœur des lecteurs, toutes générations confondues. 323 abonnés Politique de cookies | Lire ses 4 339 critiques, Suivre son activité Amateur de ciné, j'aime bien dire ce que je pense des films, sans langue de bois ! 165 abonnés 72 abonnés Des passages trop longs, totalement inutiles et surtout terriblement kitschs qui confirment que la culture japonaise, apparaît toujours comme ridicule à partir du moment qu’elle nous est présentée par un Occidental. Commentaires des cinenautes faits sur le film : On ne vit que deux fois , leur ressenti, leurs réactions, etc. Enfin, aucune présence féminine ne s’impose comme une James Bond girl inoubliable. 0:34. On ne vit que deux fois marque aussi de jolis points sur les effets spéciaux : Les scènes dans l’espace sont particulièrement bien réalisées pour l’époque et la base de Blofeld ressemble enfin à … Votes are used to help determine the most interesting content on RYM. Je ne peux que plussoyer bon nombre de mes confrères allocinéens et les relayer, en avouant que ce cinquième opus marque un certain essoufflement de la saga. Et que serait James Bond sans ces femmes : qui dit Chine, dit chinoise : et on a le droit a de magnifique actrice comme James Bond girl : Akiko Wakabayashi, Mie Hama. L'ennui envahi le spectateur au bout d'une demi-heure. -Tout les "méchants" qui se font tirer dessus tombent de haut sur le côté de l'escalier comme s'il était inconcevable qu'ils tombent contre le mur ou dans les marches --> ils sont obligés de tomber de manière "spectaculaire" Il y a d’abord la course poursuite dans les volcans avec le mini hélicoptère ou « Petite Nelly » de Bond avec missiles, mines, mitraillettes, lance-flammes… une séquence d’action excellente avec ce gadget/véhicule qui m’a fait rêver étant petit, l’autre grosse scène d’action c’est la bataille entre les homme de main de Blofeld et les ninjas de Bond dans l’immense base du leader du SPECTRE, c’est la première grosse bataille de la série, devant la bataille sous-marine d’Opération Tonnerre. Vraiment l’action assure le grand spectacle, on a le droit aussi à de très bonne scène d’espionnage, de suspense et de s éduction : et oui, c’est James Bond quand même. Valider. Préférences cookies | Un James Bond très moyen. 54 abonnés L'action, à part la bataille finale, est de même assez peu entrainante, notamment la poursuite dans les entrepôts. Donald Pleasence dans On ne vit que deux fois (1967) 5603 abonnés Nicolas Bedos, avec Mais le repère de Blofeld, Blofeld loin même réhausse l'interêt du film. (Extrait sur 52mn) Vidal, Ghislain. Et puis il y a aussi Blofeld, l’ennemie juré de James Bond, toujours dan l’organisation du SPECTRE. Sean Connery semblait au bout de son histoire avec 007. Et pour finir, le générique est classe et colle au thème, ce n’est pas le meilleur mais la musique est sympa. Et enfin, on a le droit à un visage sur Blofeld : l’excellent et charismatique Donald Pleasence qui est vraiment énorme dans ce rôle. Signaler. D’autant plus que cette fois ci c’est Lewis Gilbert, un petit nouveau, qui s’y colle. Absolument indispensable, cette collection d’entretiens nous apprend absolument tous les détails sur la production du film. Bande-annonce originale de la sortie en salles, spots TV et radio viennent ainsi nous rappeler que le film est également sorti en double programme avec. À suivre. Télérama vous donne les clés pour mieux comprendre et apprécier (ou non) une offre film, série, documentaire inépuisable. ça sent la fin de Sean Connery. Lire ses 2 696 critiques, Suivre son activité Résumé du film. Un Sean Connery qui, après avoir officiellement annoncé que c’est son dernier James Bond, voit son salaire et son pourcentage sur recettes nettement revus à la hausse. Tous droits réservés. Toutefois, la production ne sera pas de tout repos puisque le film nécessite de gigantesques décors (tournés à Pinewood, of course) qui ont coûté, à eux seuls, aussi cher que l’intégralité du budget de Dr No. Cary Joji Fukunaga, Avec Après l'opus "Opération Tonnerre" kitch et un peu ennuyeux, voilà que débarque "On ne vit que deux fois" pour remonter la barre. Synopsis : Le gouvernement d’un pays asiatique veut provoquer un conflit armé entre les États-Unis et l’URSS. Quelques anecdotes sont les mêmes que celles du commentaire, et au moins celles-là, tout le monde pourra les apprécier. Toutefois, lorsque le tournage débute, le scénario n’est pas encore finalisé. 2:27. 35 abonnés 4 documentaires, dont un making of rétrospectif de 30mn qui échappe à la langue de bois et évoque avec franchise les ratés de la production, les accidents de tournage et même le remplacement d’un acteur au pied levé par Donald Pleasence. Tout d’abord tout se déroule presque entièrement au Japon dans de superbes décors naturels et de non moins superbes décors artificiels. On ne vit que deux fois - la critique + le test blu-ray. On ne vit que deux fois. Cinquième film de la franchise James Bond, On ne vit que deux fois fut le champion des recettes de l'année 1967 en Angleterre, c'est une savoureuse aventure surgadgétisée qui expédie Bond au pays des geishas (le film étant presque exclusivement tourné au Japon), où il découvrira qu'ici, le bain des hommes passe avant celui des femmes, et que la vodka … On Ne Vit Que Deux Fois, un film de Lewis GILBERT | Synopsis : Le Spectre, vieil ennemi de James Bond, brouille les trajectoires des fusées russo-américaines. Le tout se suit malgré tout, mais la série semble avoir grand besoin de se réinventer. Publicité | Ensuite, les acteurs, Sean Connery est géniale, parfait, comme d’habitude il nous livre un parfait 007, le film nous montre les premières Bond Girl asiatique de la série qui sont sublime (surtout la deuxième), maintenant le méchant du film, le pire ennemi de 007 interprété par Connery, le Numéro 1 du SPECTRE nous dévoile enfin sont vrai visage, sous les traits de Donald Pleasence, Blofeld est parfait avec son visage déformé, qui ferai même peurs mais très légèrement. -Bond meurt au début sauf qu'il est quand même vivant après --> il vit sa deuxième vie! Car les effets spéciaux sont excellent pour l’époque (a part un ou deux : du aux incrustations mais sa va encore) et puis le film est vraiment bien filmé (surtout pendant l’hélicoptère et aussi pendant une scène d’action qui ma impressionné, quand ils sont prés du bateau vers le milieu, on a le droit a un magnifique plan large pendant une scène d’action : du jamais vu). La piste en version originale a le droit à un DTS 5.1 HD Master-Audio qui trouve toute sa justification lors des séquences finales, très guerrières. Tags: Regarder film complet On ne vit que deux fois 1967 en streaming vf et fullstream vk, On ne vit que deux fois VK streaming, On ne vit que deux fois 1967 film gratuit, en très Bonne Qualité vidéo [720p], son de meilleur qualité également, voir tout les derniers filmze sur cette plateforme en full HD. B1 ... You can write a review by pressing the "review" button above. Making of de 30 minutes, en 4/3 VOst, constitué d'interviews assez récentes et de documents d'époque pris pendant le tournage. Je ne peux que plussoyer bon nombre de mes confrères allocinéens et les relayer, en avouant que ce cinquième opus marque un certain essoufflement de la saga. Tout savoir sur la BO de On ne vit que deux fois / - You Only Live Twice , musique composée par John Barry • Calendrier films & séries • Interviews • Sorties de B.O • … Les couleurs pimpantes, la définition à couper au rasoir, le léger grain cinéma et l’incroyable profondeur de champ font de ces galettes des modèles de restauration en haute définition. 184 abonnés L'action se passe au Japon (et la scène finale est extraordinaire). Généralement, ils s’avèrent passionnants : Tout bonnement miraculeuse comme sur les autres films de la série. 121 abonnés © 2019 CinéDweller. Lire ses 10 549 critiques, Suivre son activité Lire ses 338 critiques, Suivre son activité C'est le cinquième opus de la série des films de James Bond produite par Harry Saltzman et Albert R. Broccoli, par l'intermédiaire de leur société EON Productions. Tous Amis uniquement Meilleurs Un membre ... On ne vit que deux fois. Les services AlloCiné | Ex. Première escale de notre célèbre agent secret James Bond au Japon. Le début est très particulier, puisque on y apprend la 'mort' de James Bond !! ... tout comme des faiblesses se traduisant par un manque de rythme dans les péripéties, puisque Bond ne voyage quasiment pas, restant tout du long dans le même milieu géographique. Recrutement | Albert Broccoli, l’heureux producteur de la saga, sait d’ailleurs au milieu des années 60 que le contrat de Connery s’achève bientôt et que celui-ci ne semble pas chaud pour continuer à incarner le célèbre espion de Sa Majesté. Dommage que ce look n'a pas été conservé pour les opus suivants... Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs, Les meilleurs films de tous les temps selon la presse, OSS 117: Alerte rouge en Afrique noire Teaser (2) VF. Des retraités deux fois moins pauvres que l'ensemble des ménages français. Passons maintenant au plus intéressant dans On ne vit que deux fois: l’action et le spectaculaire, les grosses scène d’action du film sont très bien filmées et faites. Oubliez les scènes d'action un peu ennuyeuse et kitch du précédent opus qui sont remplacées cette fois par des scènes d'action très bien filmées et plus haletantes. Robertforrest. Par contre, point positif, Blofeld fait sa première apparition interprété par l'excellent Donald Pleasance, cruel à souhait. Et puis on retrouve James Bond en très grand forme : toujours aussi élégant et séducteur, toujours admirablement interprété par Sir Sean Connery qui a vraiment la pèche dans cette mission. ).L'art de l'illusion,quand Bond se marie localement ou que son cercueil est jeté à la mer.On regrettera que Sean Connery,assailli par les fans,semble se désintéresser du rôle qui l'a rendu célèbre.Toutefois,la dernière demi-heure dans le cratère d'un volcan caché(!! Lire ses 978 critiques, Suivre son activité Cet affrontement est spectaculaire avec des explosions partout et coups de feu, ce moment épique se termine sur l’explosion de la base, qui n’est pas la première de la série car souvenez vous dans Dr. No, il y a l’explosion un peu nul et ringarde du repère de No mais cette fois elle est oubliée et remplacée par celle d’On ne vit que deux fois. Galerie photos des acteurs et de l’équipe. Kad Merad, David Ayala, Lamine Cissokho, De CGU | L’ensemble demeure tout de même un peu artificiel et les puristes préféreront sans doute la version française d’origine dans un mono d’époque finalement plus cohérent. Daniel Craig, Rami Malek, Léa Seydoux, Par les membres ayant fait le plus de critiques, ( la course poursuite en hélico , l'attaque finale dans le cratère ... ). On ne vit que deux fois Publicité . Quoi qu'il en soit, le résultat reste catastrophique. Critique : James Bond, On ne vit que deux fois Par Jango. Commentaires du réalisateur Lewis Gilbert, des acteurs et de l’équipe du film. Un final en accord avec le reste du film : long et sans saveur. On ne vit que deux fois - la critique + le test blu-ray. On Ne Vit Que Deux Fois, un film de Lewis GILBERT | Synopsis : Le Spectre, vieil ennemi de James Bond, brouille les trajectoires des fusées russo-américaines. Tous droits réservés. Le scénario convenu est très éloigné du sombre roman de Fleming et les méchants apparaissent surtout peu convainquants. ... Ici, on aime l'esprit critique. Ehsan Mirhosseini, Kaveh Ahangar, Alireza Zareparast, Avec Déjà, le rythme est nettement meilleur, pleins d'hommes de main de "Spectre" essayent de tuer James Bond en vain et les scènes d'actions sont très prenantes. Cinquième aventure de l'agent 007 avec le charismatique Sean Connery!Plus que jamais démesure,folie des machines et des gadgets!Le scènariste Roald Dahl,auteur de nouvelles étranges,donne une teinte fantastique à ce nouveau James Bond qu'il dote en outre d'une dimension spaciale!Bond affronte au Japon Blofeld,son ennemi jurè dans une course contre la montre dirigé par le réalisateur de "Moonraker",Lewis Gilbert!Clou du spectacle,un hèlicoptère miniature équipè d'un arsenal,transportable dans trois valises et l'incroyable base secrète de Blofeld incrustée dans le cratère d'un volcan!L'aventure la plus fantastique de 007 avec en prime la belle chanson titre "You Only Live Twice" interprétée par Nancy Sinatra... Malgré un budget nettement plus important que pour les précédents opus, la cinquième aventure de James Bond reste un échec cuisant. Rien que t’elle que les vacances pour me refaire cette mythique série des James Bond, sa fait longtemps que je les ai pas vu et je vais les critiques selon si on bien vieillie, si la qualité est la, les moins positif, négative… Et pour cette cinquième mission. Valider En raison de la fermeture des cinémas due au COVID-19, plus aucune séance n'est affichée sur notre site. Comme sur les autres galettes du coffret, les suppléments sont nombreux et variés. On ne vit que deux fois. Désormais allié à Tigre Tanaka, le chef des services secrets japonais, et à ses nombreux agents, il a une fois de plus l’occasion de démontrer ses talents dans bien des domaines. et le scénario est toujours aussi creux. 1444 abonnés Synopsis : Le gouvernement d’un pays asiatique veut provoquer un conflit armé entre les États-Unis et l’URSS. Pressés par le temps, les producteurs engagent Roald Dahl pour transposer le livre de Fleming et l’adapter à l’actualité (la course à l’espace entre les deux grandes puissances de l’époque, USA et URSS). Afin de rester dans l’anonymat, il confie cette mission à l’organisation criminelle et secrète du SPECTRE. 1:00. On ne vit que deux fois est un nouvel opus divertissant, qui continue de miser sur une recette qui marche pour plaire au spectateur, mais c’est aussi le reproche qu’on peut lui faire, avec la peur de tomber dans une routine lassante. Bref, On ne vit que deux fois est lamentablement tombé en désuétude car ayant très mal vieilli ; vous ne le verrez qu'une fois. On retiendra cela dit au crédit du film les superbes décors du cratère volcanique transformé en base de lancement de fusées grandeur nature. Voila, vraiment excellente mission, je l’ai tout simplement adoré donc je vous la conseil vraiment car pour moi c’est un énorme coup de cœur, un chef-d’œuvre. Et ironie du sort, le film débute par la mort du commandeur Bond, suivie de près par son enterrement en grande pompe. Follow @aVoiraLire MonProgrammeTV. Avec On ne vit que deux fois, la saga évolue, mais pas dans le bon sens : c'est lent, bourré de clichés sur le Japon, misogyne (encore plus que les précédents qui l'étaient déjà pas mal !) Effectivement, en lisant « l’Espion qui m’aimait », on pouvait penser que Lewis … Et bien dans celui la, le rythme est très soutenu par un scénario captivant comme il le faut, des scènes d’action spectaculaire (surtout la scène avec le petit hélicoptère qui est juste énorme). Vraiment, il relève le niveau de la quatrième mission qui manqué un peu de rythme. en 1960) se fait sentir puisque le dernier quart d’heure du long-métrage se transforme en une impressionnante bataille entre les bons et les méchants. Critique d'on ne vit que deux fois. 2:31. Lire ses 122 critiques, Suivre son activité Et comme je disais : le film est nettement plus rythmé que son précédant, aucun temps mort et sa c’est bien. Bien sûr ,j'aurais dû m'en douter! Le déguisement de Sean Connery en asiatique et sa deuxième vie sont incompréhensibles. Une vraie déception aussi parce que le film s'est inspiré de ce qui est considéré par les fans comme l'un des meilleurs romans de Ian Fleming. On ne vit que deux fois troque l’ingéniosité du script contre une aventure spectaculaire qui peine à passionner de bout en bout. Clou du spectacle le premier face à face entre Bond et Ernst Stavro Blofeld, solidement campé par Donald Pleasence. )rattrape ce problème bénin.Affrontant Blofeld(le chef du SPECTRE)dans un décor lunaire et superbement reconstitué,Bond fait appel à ses contacts japonais et met en émoi la population.Une ère brillante s'achève avec "On ne vit que 2 fois".La plus fructueuse assurément.